• Services: Project Management, Ingénierie, Génie civil, Ingénierie structurelle, Systèmes de transport
  • Secteurs: Administration publique, Routes, autoroutes et systèmes de transports intelligents

De nouvelles voiries pour un quartier en renouveau à Anvers

Anvers, Belgique - Ancienne zone portuaire, l’Eilandje d’Anvers se métamorphose aujourd’hui en quartier résidentiel recherché. Le domaine public est dans ce cadre complètement réaménagé : une mission ambitieuse.

53 ha

de superficie où sont construites de nouvelles routes

4.000

futurs habitants dans le quartier Cadix, contre 480 en 2009

Renouveau de l'espace public dans un quartier de 53 ha

L’« Eilandje » (la Petite île) est un ancien quartier portuaire situé au nord d’Anvers, entre le centre historique et l’actuel port. Depuis quelques années, le Conseil communal œuvre à la revitalisation de cette zone, via la régie communale autonome (RCA) VESPA. Ce projet comprend la coordination de la promotion immobilière et le réaménagement complet du domaine public. Les projets de lignes de tram De Lijn et de la Ville d’Anvers traversent également la zone de projet.

En 2011, la RCA VESPA a fait appel à Arcadis pour la construction d’une part considérable des voiries et des égouts des quartiers de Cadix et Montevideo de l’Eilandje. La mission a consisté à contrôler la faisabilité technique des projets existants, établir les dossiers d’appels d’offres et effectuer le suivi des différents chantiers.

Deux défis : le phasage et le sous-sol

Wesley Hendrickx, chef de projet : « Deux aspects ont fait de cette mission un défi intéressant. D’une part, l’Eilandje est en plein développement : un grand nombre d’autres projets sont donc en cours, des projets de construction aux nouvelles lignes de tram et aux grandes manifestations publiques. Lors de la planification des travaux de voiries, il fallait donc tenir compte de l’accessibilité des chantiers et des événements, et de la qualité de vie du quartier. En tant que bureau d’études et coordinateur de chantier, nous avons à ce titre joué un rôle proactif. Nous avons constitué un dossier technique en vue d’établir une combinaison de co-promoteurs qui prenait en considération aussi bien les contraintes administratives que techniques de ce terrain d’acteurs complexe. Cela s’est traduit notamment par un phasage de chantier détaillé qui a nécessité une concertation intensive menée en tandem avec le donneur d’ordre. »
Photo : Mihai-Bogdan Lazar / Shutterstock.com

« Le sous-sol constituait un deuxième défi, poursuit Wesley Hendrickx. Au cours des siècles, l’Eilandje a beaucoup changé, ce qui a laissé des traces dans le sol. Ainsi, sous Londenstraat et Amsterdamstraat se trouvaient des vestiges des anciens canaux et remparts de la ville. Lors de leur démolition, les remparts avaient tout simplement été déversés dans les canaux et ensuite remblayés au moyen de toutes sortes de terres et gravats. De plus, la présence de l’Escaut et des docks, associés aux anciens égouts maçonnés, faisaient localement fluctuer la nappe phréatique. Le sol était donc loin d’être fiable. Une solution a été trouvée au moyen de colonnes ballastées fixées dans des couches plus solides. »

Unique : un relevé des conduites utilitaires

Arcadis a également été chargé d’effectuer une étude complète de toutes les conduites et câbles souterrains de l’Eilandje. Après consultation intensive de toutes les entreprises concernées (entre autres Aquifin et Riolink), les experts ont établi un tableau complet des réseaux actuels et futurs. Les développements ultérieurs du quartier pourront ainsi être mieux anticipés lors du renouvellement des conduites utilitaires. En outre, les conflits avec les égouts pourront être évités. Une telle étude constitue une première pour Anvers.

État du projet

Les études sont en cours de finalisation et les travaux se succèdent à un rythme rapide. Amsterdamstraat, Londenstraat (y compris les rues latérales), ainsi que le quartier Cadix, Binnenvaartstraat et Rijnkaai ont déjà entamé leur métamorphose. Le réaménagement du Kattendijkdok-Oostkaai démarre avant fin 2015.

Chiffres clés

53 ha

de superficie où sont construites de nouvelles routes

4.000

futurs habitants dans le quartier Cadix, contre 480 en 2009

200.000 m²

de terrain réaménagé dans le quartier Cadix