• Services: Gestion des programmes et des projets, Conception et planification urbaine, Planification globale
  • Secteurs: Routes, autoroutes et systèmes de transports intelligents, Cities, Administration publique

Lantis accorde la conception du deuxième tunnel Tijsmans à Arcadis et Tractebel

Anvers - Lantis a confié à Tractebel et Arcadis, deux bureaux d’ingénieurs-conseils d’envergure internationale, la mission de commencer une étude pour la réalisation d’un deuxième tunnel Tijsmans. L’actuel tunnel Tijsmans, qui fait partie du R2 dans le nord d’Anvers, a atteint sa capacité et constitue de ce fait un goulet d’étranglement qui entrave la fluidité de la circulation internationale et locale. La réalisation d’un deuxième tunnel sous le dock du canal figure donc parmi les principales priorités, et fait en outre partie du Toekomstverbond. 

Tijsmanstunnel

L’Association Momentanée (AM) ElisAnt, qui réunit Tractebel et Arcadis pour cette mission, se met au travail ce mois-ci. Sa mission comprend les études, la conception, l’encadrement et la gestion du projet de la réalisation du deuxième tunnel Tijsmans.
Les mesures strictes dans le cadre du COVID-19 n’empêchent pas ElisAnt de commencer les études dès maintenant. La collaboration entre Lantis et ElisAnt est organisée de manière digitale, et l’équipe dispose des données, des outils et de l’expertise nécessaires pour travailler à distance.  

Pourquoi un nouveau tunnel Tijsmans

L’actuel tunnel Tijsmans date de 1967 et relie les rives du dock du canal du port d’Anvers. Ce tunnel fait partie du R2, et constitue une liaison importante au niveau supralocal et international. En outre, il permet de désenclaver les zonings industriels locaux et les zones d’habitat environnantes. Afin de continuer à remplir cette fonction, l’actuelle capacité de 2x2 bandes de circulation n’est plus suffisante. Les nombreuses entrées et sorties, et les différences de vitesse génèrent des situations dangereuses. Une rénovation approfondie du tunnel s’impose, de sorte que le tunnel respecte à nouveau les prescriptions en matière de sécurité. Toutefois, avant de pouvoir le rénover, une deuxième liaison doit être réalisée. Ce n’est que de la sorte que la liaison entre les deux rives du dock du canal pourra être garantie et que l’on pourra travailler au développement nord de la circulation supralocale, l’un des piliers du Toekomstverbond.

Toekomstverbond

Le Toekomstverbond cible non seulement l’achèvement du ring, mais aussi, au nord, une alternative autour de la ville afin d’encadrer au mieux la circulation supralocale et portuaire autour de la ville. Avec sa capacité limitée actuelle, le tunnel Tijsmans ne peut pas constituer une alternative pour la circulation supralocale. Un deuxième tunnel Tijsmans est donc nécessaire.
« Cette étude est très complexe, en raison de ses objectifs très différents. Elle présente des défis en termes de mobilité, de viabilité et de sécurité routière. Je suis toutefois convaincu qu’avec l’AM ElisAnt, nous disposons de toute l’expérience et de tout le savoir-faire nécessaire pour y arriver », a déclaré Jef Ickmans de l’AM ElisAnt.

Luc Hellemans, Directeur général de Lantis : « Arcadis et Tractebel sont des bureaux de renommée internationale, au palmarès impressionnant en matière d’infrastructure et de mobilité. La capacité et l’expertise qu’ils offrent ont été décisives pour la constitution d’ElisAnt. Leur approche garantit à Lantis la qualité et le soutien multidisciplinaire nécessaires à des projets d’une telle ampleur."

Timing

Le timing actuel prévoit que les travaux du deuxième tunnel Tijsmans commencent en 2023/2024. Nous ne savons pas encore aujourd’hui clairement si ces travaux seront gérés par Lantis.

 

Pour en savoir plus

Gunter Egghe

Commercial Director Posez-nous votre question
Share on Wechat
"Scan QR Code" on WeChat and click ··· to share.