• Services: Conception et planification urbaine, Planification des transports, Génie civil
  • Secteurs: Constructeurs, Secteur public

Une technique de fondation durable pour la liaison Oosterweel permet de gagner du temps et de réduire les coûts

Belgique - Le bureau d’études international Arcadis applique une nouvelle technique de fondation de soutènement pour le projet Oosterweel situé sur la Rive gauche d’Anvers (Linkeroever). Cette technique consiste à remplacer le béton armé par un sol stabilisé mécaniquement. « Étant donné que nous ne coulons pas de béton, mais installons des structures de stabilisation directement dans le sol, cette application est à la fois plus durable et nettement moins onéreuse », explique Leen Versmissen, ingénieure chez Arcadis.

Le renforcement de la fondation de soutènement est nécessaire pour absorber les forces horizontales créées par friction. La méthode la plus courante consiste à couler du béton sur une « ossature » métallique. Arcadis est toujours à la recherche de nouvelles méthodes qui soient à la fois durables et abordables. La stabilisation du sol, dans le cadre de laquelle des structures d’armatures sont placées directement dans le sol, constitue une alternative durable et efficace.

Défi
La technique du sol stabilisé mécaniquement a déjà été utilisée pour des ouvrages d’art plus petits, mais jamais à cette échelle. Cela a nécessité un travail d’étude et de calcul supplémentaire. « Avec le consortium d’entrepreneurs Rinkoniên nous avons réussi à développer davantage cette technique afin qu'elle puisse également être utilisée dans de grands projets comme Oosterweel. »

Projet
Pour le projet de la liaison Oosterweel dans le Linkeroever, Arcadis appliquera cette technique 15 fois. Dix ponts reposeront entièrement ou partiellement sur des fondations basées sur un sol stabilisé mécaniquement. Le principal avantage de cette technique est l’efficacité matérielle, car une grande partie de la structure est constituée de terre. Le sol est stabilisé par une géogrille en plastique (tissu grillagé) qui empêche tout déplacement, et doté d’un revêtement en gabions. Le sol stabilisé mécaniquement est également utilisé sous les routes (surélevées). 

Résultat
Le projet Oosterweel ouvre la porte à d’autres projets en ce qui concerne l’utilisation de sols stabilisés mécaniquement comme fondation pour des ponts. Arcadis renforce ainsi la confiance placée dans ce type de nouvelles solutions.

 

 

 

Pour en savoir plus

Lieve Neirynck

Director Infrastructure +32486 473 011 Posez-nous votre question
Share on Wechat
"Scan QR Code" on WeChat and click ··· to share.