• Services: Développement durable
  • Secteurs: Production électrique et énergies renouvelables, Secteur public, Administration publique

Smart City Seraing : une transition énergétique intelligente au niveau du quartier

Seraing - Comment approvisionner tout un quartier en énergie durable avec 40% d’émissions de CO2 en moins ? C’est l’objectif d’Arcadis dans le cadre du Smart City Project Seraing, à la demande de la ville de Seraing et sous la coordination de l’AREBS (Association de Redéploiement Économique du Bassin Sérésien).

40%

d’émissions de CO2 en moins

32,5 %

réduite énergétique

Nous examinons, à l’aide d’études de faisabilité et de profils énergétiques individuels, comment approvisionner intelligemment tout le quartier en énergie

Dans le quartier d’Ougrée Trasenster, à Seraing, certains bâtiments datent des années 1970, et la plupart ont connu leur dernière rénovation dans les années 1990. Certains bâtiments viennent récemment d’être rénovés. « Il s’agit de 12 bâtiments anciens, aux fonctions diverses, certains étant moins énergivores que d’autres », explique Anne-Sophie Gendre, Ingénieure de Projet Bâtiment. « Certains doivent être davantage chauffés, d’autres plutôt ventilés. Nous examinons, à l’aide d’études de faisabilité et de profils énergétiques individuels, comment approvisionner intelligemment tout le quartier en énergie. » D’ici octobre, une fois toutes ces informations réunies, Arcadis élaborera plusieurs scénarios. « Lorsqu’un scénario aura été retenu, nous le transposerons à un masterplan quinquennal. »

En plus de ce volet énergétique, Arcadis se penche également sur l’aspect mobilité, et examine l’intégration de voitures électriques et de bornes de chargement dans le réseau intelligent de ce quartier.

Des chiffres significatifs
Le caractère innovant de ce smart district sont les objectifs climatiques ambitieux à l’horizon 2030 que la ville de Seraing et l’AREBS souhaitent atteindre. Les émissions de CO2 doivent diminuer de 40%, et la consommation énergétique globale doit être réduite de 32,5%. 32% de la consommation énergétique doivent provenir de sources renouvelables.

Seraing n’est pas la première ville à recourir à un réseau énergétique intelligent. L’hôpital et l’Université de Liège (ULg), Louvain (UCL) et Louvain-la-Neuve (LLN) bénéficient eux aussi d’un réseau de chaleur. « Les Smart Cities et les Smart Districts sont l’avenir. Ils permettent une gestion plus efficace de l’énergie, ce qui est tout bénéfice pour la facture finale. »

Chiffres clés

40%

d’émissions de CO2 en moins

32,5 %

réduite énergétique

32%

l'énergie provenant de sources renouvelables

Pour en savoir plus

Hervé Wathelet

Manager Building +32 499 058 376 Posez-nous votre question
Share on Wechat
"Scan QR Code" on WeChat and click ··· to share.