AUTHOR

Caroline Preud’homme
Chef de projet
Chef de projet

Ingénieure chez Arcadis, Caroline Preud’homme travaille comme chef de projet auprès d’une célèbre multinationale pharmaceutique. Dans son blog, elle explique en quoi consiste son travail et pourquoi elle a postulé.

 

Life sciences

Je suis architecte de formation et j’ai commencé ma carrière dans un bureau d’architectes spécialisé dans les logements privés. Mais la diversité et les défis qui vont de pair avec le rôle de chef de projet et la gestion de chantier me manquaient. J’ai donc rejoint Arcadis pour travailler en tant qu’ingénieure dans l’industrie pharmaceutique. Je ne suis pas moi-même en laboratoire, mais c’est nous qui les concevons et les construisons. Nous développons aussi des techniques innovantes, par exemple des mesures ou procédés d’économie d’énergie pour les nouveaux dispositifs pharmaceutiques tels que les séchoirs à pulvérisation pour la fabrication de médicaments sous forme de poudre. Notre tâche est de veiller à ce que l’entreprise fonctionne à tout moment.


« Nous ne travaillons pas en laboratoire, mais c’est nous qui les concevons et les construisons, et nous mettons en œuvre de nouvelles techniques. » 


Une journée de travail type

En tant que chef de projet, aucune journée de travail ne se ressemble. Il y a une diversité incroyable. Cela va des visites de sites et des réunions de chantier aux contrôles techniques et de qualité. Mais je m’occupe aussi des discussions avec les entrepreneurs et les bureaux d’études et de la communication avec le client pour faire le point ou poser des questions.

En fonction du projet, notre rôle peut également varier. Parfois, je suis gestionnaire de chantier et j’assure la liaison entre le client, l’entrepreneur et les bureaux d’études. Mais il arrive aussi que nous réalisions tout nous-mêmes de A à Z avec l’équipe interne pour les projets de conception et de construction. Cela comprend la phase préliminaire, les études de faisabilité et d’exécution, l’appel d’offres et le suivi. Il se peut également que nous soutenions le chef de projet interne en définissant la portée de quelque chose qui ne débouche pas toujours sur un projet. L’idée est ensuite de tout mettre à plat (site, budget, expertise) pour déterminer si l’exécution est réalisable. Si nous obtenons le feu vert, nous pouvons alors suivre le projet jusqu’à la mise en œuvre. En fonction du projet, notre rôle peut également varier. Parfois, je suis gestionnaire de chantier et j’exécute.


« Notre rôle varie en fonction du projet. Une journée de travail est donc toujours très diversifiée. »


Équilibre entre vie professionnelle et vie privée

Ce poste s’accompagne de nombreuses responsabilités. Un arrêt de production d’une heure dû à une fuite dans le toit, par exemple, peut facilement coûter des millions à l’entreprise. La charge de travail augmente et diminue en fonction du projet et de la phase dans laquelle il se trouve. On ne s’attend pas à ce que nous soyons disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, mais je reçois malgré tout de temps en temps un coup de téléphone pendant mes congés. Nous avons cependant toujours la liberté de fixer nos limites. Personnellement, j’aime être impliqué dans tout ce que je fais. Si j’ai trois appels manqués alors que je suis en vacances, je vais quand même vérifier de quoi il s’agit. Mais il est parfaitement possible de préserver son équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Compétences et aptitudes

Si vous souhaitez travailler ici, vous devez bien sûr disposer d’un bagage technique suffisant. Vous devez aussi posséder de bonnes aptitudes en communication. Vous devez être en mesure de communiquer clairement aussi bien avec le client qu’avec les entrepreneurs ou les ouvriers. Nous accordons également une très grande importance à la sécurité et nous devons intégrer cet état d’esprit dans tout ce que nous faisons. Vous travaillerez aussi régulièrement avec les coordinateurs de sécurité.


5 raisons de travailler comme ingénieur en sciences de la vie

 

  1. Vous travaillez sur des projets de grande envergure ayant une forte pertinence sociale.
  2. Le travail est très varié et chaque jour est différent.
  3. Vous avez beaucoup de responsabilités.
  4. Le travail d’équipe est essentiel et vous êtes en contact avec des collègues de toute l’organisation.
  5. Vous mettez vraiment la main à la pâte et voyez un projet devenir réalité.

 


Si un tel travail vous tente, jetez un œil à nos postes vacants ou n’hésitez pas à postuler librement.


Contactez-nous

Ingrid Verbruggen
Talent Aquisition Specialist
+32 479 929 598

AUTHOR

Caroline Preud’homme
Chef de projet
Chef de projet