• Services: Conseil stratégique en environnement, Planification environnementale, Évaluation et réhabilitation de sites, Travaux de dépollution
  • Secteurs: Cities, Administration publique

La Belgique est-elle vraiment championne du recyclage ?

Arcadis a réalisé un examen objectif et formulé des propositions stratégiques d’amélioration de notre système.

Plastic recyclage

Les résultats ne sont pas aussi bons que ce qui a été affirmé

Les administrations locales se soucient des déchets et des frais élevés qu’ils entraînent. Elles veulent jouer un rôle de pionnier dans la recherche d’une amélioration du système de collecte des déchets d’emballage actuel en Flandre. Recover, une collaboration de onze intercommunales des déchets et la ville d’Anvers, ne veut pas en rester là et a organisé une étude à grande échelle afin de trouver des solutions visant à améliorer la stratégie actuelle de collecte des déchets d’emballage.

Un upgrade pour Fost Plus

Arcadis a été désigné pour le volet de l’étude ‘Een upgrade voor Fost Plus’. Fost Plus est responsable de la collecte et du recyclage des emballages ménagers en Belgique. Outre ces tâches principales, Fost Plus se charge également de sensibiliser, de coordonner et de financer. Arcadis a étudié l’organisation et comparé les résultats avec les chiffres européens.

Et ces résultats ne sont pas aussi bons que ce qui a été affirmé dans les rapports annuels et dans la communication de Fost Plus. Cela est principalement lié au fait qu’il est uniquement tenu compte des déchets des membres de Fost Plus et non des autres déchets. Pour le recyclage des emballages en plastique, la Belgique est à peine dans la moyenne et à la cinquième place pour le recyclage du métal, tandis que les résultats sont très faibles pour la prévention des déchets en termes de production d’emballage par personne. En outre, Fost Plus n’est pas parvenu à retirer du marché les emballages polluants et difficiles à recycler, comme les barquettes de beurre ou les pots de yaourt. 

Arcadis propose par conséquent les points d’action concrets suivants :

1. Modernisation du tarif à point vert, les frais d’accès à Fort Plus
2. Prise en compte de la sensibilité polluante de certains emballages
3. Création d’un point de contact pour le suremballage
4. Octroi de subsides aux magasins sans emballages
5. Prise d’action à l’encontre des emballages jetables
« La responsabilité étendue des producteurs constitue un instrument puissant », conclut Mike Van Acoleyen, Circular Economy Expert d’Arcadis. « Elle peut non seulement permettre l’obtention de résultats correctement calculés, mais aussi favoriser la prévention et accroître la facilité d’utilisation. Les performances environnementales peuvent s’améliorer elles aussi. Et ce pour autant que l’instrument prenne bien en compte les frais réels et totaux pour le producteur des emballages, afin d’aboutir à une responsabilité de 100% dans le chef du producteur. Pour cela, la réglementation (l’accord de collaboration) et la reconnaissance de Fort Plus peuvent être adaptés. C’est maintenant qu’il faut le faire. »

Lisez le rapport complet Milieueffecten van het Samenwerkingsakkoord Verpakkingsafval 
Plus d'info sur l'étude de recover

Pour en savoir plus