Le manque d’investissements dans les infrastructures appauvrira la Belgique d’ici 2025

La Belgique est le vingt-quatrième pays le plus riche en ce qui concerne la valeur totale de l’environnement bâti (bâtiments et infrastructures). Sur la base d’un calcul par habitant, la Belgique se classe dixième des pays les plus riches au monde en matière d’infrastructures et atteint même la troisième place en Europe. Toutefois, au cours des dix prochaines années, notre pays perdra des places dans ce classement. C’est ce qui ressort du « Global Built Asset Wealth Index » publié lundi par l’entreprise internationale de conseil et de conception Arcadis.

Kristof Peperstraete

Chief Executive Officer, Belgium Posez-nous votre question

"Si des investissements ne sont pas rapidement effectués, l'Occident risque de devenir le musée du monde."

La Belgique est, par habitant, le dixième pays le plus riche au monde en matière de bâtiments et d’infrastructures. En Europe, nous occupons même la troisième place derrière l’Italie et les Pays-Bas, mais devant l’Allemagne et la France. À l’échelle mondiale, le Qatar, Singapour et Hong Kong possèdent respectivement la plus grande richesse par habitant en matière d’immobilier.

L’indice est une estimation de la valeur des bâtiments et infrastructures dans 32 pays qui, ensemble, représentent 87 % du produit intérieur brut mondial. Le Centre for Economics and Business Research (CEBR) a effectué cette étude à la demande d’Arcadis et a, à cette occasion, réalisé une prévision pour les dix années à venir.

En ce qui concerne la valeur totale de l’environnement construit, notre pays rétrogradera de la vingt-quatrième à la vingt-septième place au cours des dix prochaines années et sera rattrapé par les Émirats arabes unis et les Philippines. Les économies émergentes se rapprochent toujours davantage des pays plus développés parce qu’elles investissent plus dans leurs bâtiments et infrastructures. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Chine occupe la première place du classement au détriment des États-Unis qui le dominaient en 2012.

Lien entre richesse immobilière et prospérité

La valeur des bâtiments et infrastructures d’un pays constitue un important indicateur de la prospérité. Luc Hellemans, CEO d’Arcadis Belgique : « Sans routes bien entretenues, sans un approvisionnement fiable en énergie et sans un immobilier de qualité, une économie ne peut prospérer. Le rapport montre d’ailleurs que la richesse immobilière et le produit intérieur brut sont liés de façon indissociable. »

« La richesse immobilière et le produit intérieur brut sont liés de façon indissociable. »

L’Occident, « musée du monde »

En Belgique, bien que la valeur totale des infrastructures et des bâtiments augmentera légèrement d’ici 2025, notre pays perdra, selon l’étude, trois places au classement mondial. Nous reculerons également de la dixième à la treizième place en ce qui concerne la richesse immobilière par habitant.

Luc Hellemans : « Ces dernières années, les investissements dans les infrastructures et les bâtiments ont baissé de façon drastique et cela se fait sentir de plus en plus. À l’heure actuelle, la Belgique fait encore partie du peloton de tête à l’échelle mondiale, mais d’ici 2025 nous serons doublés par des pays comme la Corée du Sud et l’Arabie saoudite. L’Orient investit massivement dans les infrastructures et laisse sur place l’Europe et les États-Unis. Si des investissements ne sont pas rapidement effectués, nous risquons de devenir le musée du monde. »

Une collaboration entre le public et le privé

L’absence d’investissements dans l’immobilier et les infrastructures est entre autres liée aux économies réalisées par les pouvoirs publics et à une stagnation sur le marché de l’immobilier. Selon Luc Hellemans, il existe pourtant des possibilités de croissance.

« S’unir c’est s’enrichir : les secteurs privé et public doivent travailler main dans la main pour donner vie, ensemble, à des projets complexes de grande ampleur. Les investisseurs privés en ont les moyens et recherchent une diminution des risques ainsi que du rendement à long terme. Cela donne du grain à moudre aux pouvoirs publics qui prévoient souvent des projets sans disposer du financement nécessaire. »

Ainsi, l’an dernier, la Commission européenne, sous l’égide de Jean-Claude Juncker, a annoncé un plan d’investissement concernant notamment les infrastructures publiques et dont le financement proviendra en grande partie de partenaires privés. L’objectif est d’offrir une bouffée d’air à des projets vitaux pour le développement économique européen grâce à ces investissements privés.

Les chiffres marquants du Global Built Asset Wealth Index

  • La valeur totale de l’environnement construit dans le monde est estimée à 218 billions de dollars (218 000 000 000 000 dollars). Celle-ci passera à 302 billions d’ici 2025. En Belgique, les bâtiments et infrastructures sont estimés à 1,4 billion de dollars.
  • La Chine, les États-Unis et le Japon abritent à eux seuls respectivement 22 %, 17 % et 8 % de l’environnement construit. Pour notre pays, ce taux s’élève à 0,64 %. En 2025, la Chine représentera un tiers de la valeur totale de l’environnement bâti.
  • Les pays dans lesquels la valeur de l’environnement construit augmentera le plus au cours des dix prochaines années sont le Qatar (123 %), les Philippines (123 %) et la Chine (104 %). Les États qui reculeront le plus au classement sont la Russie (-32 %), le Japon (-10 %) et l’Espagne (-6 %).
  • Si nous divisons la valeur de l’environnement bâti dans le monde par la population mondiale, nous obtenons un résultat de 31 000 dollars par personne. C’est au Qatar que la richesse par habitant est la plus élevée : 198 124 dollars. En Belgique, elle est de 125 436 dollars. Le Ghana présente la valeur par habitant la plus basse avec 7 462 dollars par personne en bâtiments et infrastructures.

 

Tableau 1 : valeur de l’environnement construit par pays, divisé par le nombre d’habitants (dollars par habitant)

Rang

Pays

Valeur de l’environnement construit par habitant ($/habitant) 2015

Valeur de l’environnement construit par habitant ($/habitant) 2025

Rang 2025

Changement position 2015-2025

1

Qatar

198.124

376.173

1

0

2

Singapour

191.621

300.288

2

0

3

Hong Kong

159.991

189.994

5

-2

4

Japon

143.642

133.047

10

-6

5

Emirats arabes unis

140.290

212.232

3

+2

6

Australie

138.523

159.657

6

0

7

Italie

129.588

125.658

14

-7

8

Canada

128.433

144.516

8

0

9

Pays-Bas

127.976

134.119

9

0

10

Belgique

125.436

128.521

13

-3

11

Corée du Sud

123.644

147.905

7

+4

12

Allemagne

123.558

128.921

12

0

13

Espagne

122.520

112.193

16

-3

14

France

122.403

119.787

15

-1

15

Etats-Unis

114.130

129.047

11

+4

16

Arabie saoudite

107.183

198.788

4

+12

17

Royaume-Uni

75.977

84.612

17

0

18

Russie

59.228

42.063

24

-6

19

Malaisie

55.618

80.582

18

+1

20

Pologne

50.704

64.128

21

-1

21

Chili

48.398

59.802

22

-1

22

Mexique

47.577

53.345

23

-1

23

Thaïlande

44.440

66.229

20

+3

24

China

34.137

66.969

19

+5

25

Turquie

33.568

28.970

28

-3

26

Brésil

29.474

31.274

26

0

27

Afrique du Sud

28.151

35.394

25

+2

28

Indonésie

18.598

29.528

27

+1

29

Egypte

14.386

11.968

31

-2

30

Inde

12.027

16.328

30

0

31

Philippines

11.411

21.411

29

+2

32

Ghana

7.462

11.578

32

0

 


 

Tabel 2 : valeur totale de l’environnement construit par pays (billions de dollars)

Rang

Pays

Valeur totale 2015 (billions $)

Valeur totale 2025 (billions $)

Rang 2025

Changement position 2015-2025

1

Chine

47,58

97,04

1

0

2

Etats-Unis

36,82

45,25

2

0

3

Japon

18,24

16,4

4

-1

4

Inde

15,24

23,17

3

+1

5

Allemagne

10,21

10,43

5

0

6

Russie

8,44

5,76

13

-7

7

Italie

7,91

7,71

8

-1

8

France

7,91

8,14

7

+1

9

Corée du Sud

6,12

7,63

9

0

10

Brésil

5,95

6,8

11

-1

11

Mexique

5,89

7,37

10

+1

12

Espagne

5,77

5,39

16

-4

13

Royaume-Uni

4,82

5,69

14

-1

14

Indonésie

4,7

8,33

6

+8

15

Canada

4,56

5,66

15

0

16

Australie

3,27

4,3

18

-2

17

Arabie saoudite

3,15

6,8

12

+5

18

Thaïlande

2,99

4,5

17

+1

19

Turquie

2,55

2,43

23

-4

20

Pays-Bas

2,15

2,3

24

-4

21

Pologne

1,94

2,43

22

-1

22

Malaisie

1,68

2,82

19

+3

23

Afrique du Sud

1,5

2,01

25

-2

24

Belgique

1,4

1,48

27

-3

25

Emirats arabes unis

1,33

2,44

21

+4

26

Egypte

1,2

1,16

29

-3

27

Hong Kong

1,16

1,47

28

-1

28

Philippines

1,14

2,55

20

+8

29

Singapour

1,06

1,9

26

+3

30

Chili

0,86

1,15

30

0

31

Qatar

0,45

1

31

0

32

Ghana

0,2

0,38

32

0

 

TOTAAL

218,19

301,88

 

 

 

Télécharger le rapport complet (PDF).

Pour en savoir plus

Kristof Peperstraete

Chief Executive Officer, Belgium Posez-nous votre question