Quelques astuces pour survivre à la densité du trafic lors des vacances de ski

Vous partez au ski pendant les vacances de Carnaval ? Attendez-vous à un trafic dense.

L’exode massif annuel vers les stations de ski aura lieu prochainement et cela ne se passe pas toujours sans accrocs. Cette année promet un trafic particulièrement dense sur les routes, car les vacances de carnaval belges en 2017 tombent en même temps que les vacances dans de nombreux autres pays européens.

Jos Vrieling, psychologue de la route et expert en mobilité chez Arcadis, nous donne quelques conseils afin de gérer les imprévues sur la route qui peuvent être une source d’irritation et de fatigue supplémentaire chez les conducteurs.

« La meilleure recette pour un départ en vacances réussi est de réduire au minimum les facteurs de stress et de fatigue », explique Jos Vrieling. Il nous donne les conseils suivants :

1.     Soyez zen

« Tout commence par un départ dans une ambiance détendue. Même si cela n’est pas évident de nos jours, essayez de laisser votre travail à la maison autant que possible. Veillez également à débuter le voyage en étant bien reposé. »

2.     Informez-vous

« Informez-vous également sur le trajet », poursuit Jos Vrieling. « Vous saurez ainsi à quoi vous en tenir. Vérifiez s’il y a des travaux ou des routes barrées, comme par exemple la fermeture des cols en cas de chute de neige. Sachez également que les règles de circulation peuvent varier dans d’autres pays et que la « culture » et le style de conduite sont différents de ce que nous connaissons chez nous. »

3.     Restez à l’écoute

« Enfin, il peut être utile de se tenir informé en cours de route. Écoutez la radio ou demandez aux passagers de consulter Twitter ou Waze. Sur base des messages que vous recevez, vous pouvez adapter votre trajet afin d’éviter des situations désagréables », conclut Jos Vrieling.

Bien commencer vos vacances

Cela fait-il vraiment une différence ? Selon Jos Vrieling, oui : « Avant tout, ces astuces permettent un voyage plus sûr. Mais il est également plus agréable pour vous et vos passagers d’éviter les contrariétés : si vous savez que vous pouvez vous attendre à des embouteillages dus à des contrôles à la frontière ou à des travaux, le désagrément est plus supportable. Ne pas savoir pourquoi vous êtes dans les embouteillages est acceptable pendant un quart d’heure, mais pas pendant 2 heures. »


Share on Wechat
"Scan QR Code" on WeChat and click ··· to share.