Fixer vos propres heures de travail rend le travail à domicile avec les enfants plus agréable et facile

Chez Arcadis, environ 300 des 800 travailleurs sont parents de jeunes enfants. Moi aussi, maman de Wout (5 ans) et Vik (presque 1 an), j’ai récemment développé des talents de jongleuse afin de pouvoir combiner travail et divertissement des enfants. À moins que ce ne soit l’inverse ? La flexibilité prévue par Arcadis, qui permet de repartir nos heures de travail sur toute la semaine, rend le travail à domicile plus confortable.

L’équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie privée est bouleversé. Suite aux mesures liées au coronavirus, je dois m’adapter et improviser afin de continuer à travailler tout étant concentrée. Surtout avec les enfants à la maison. Ma journée de travail commence à 6 heures du matin, alors que mon mari et mes enfants dorment encore. Nous ne nous marchons pas sur les pieds, car ma moitié va toujours au bureau. C’est donc à lui qu’il incombe de gérer la matinée pendant que je profite de quelques heures productives et peux me concentrer sur la réunion taskforce qui se tient quotidiennement de 8h à 9h. Il part au bureau vers 8h30. Dans l’intervalle, j’ai donc pu travailler pendant trois heures sans être dérangée. Pendant la dernière demi-heure de réunion, les enfants apparaissent à l’image sur Microsoft Teams. Mes assistants, comme les appellent mes collègues. 
C’est réconfortant de savoir que beaucoup de personnes sont dans le même bateau. Elles ne font pas une drôle de tête quand je m’éclipse pendant cinq minutes pour mettre au lit le plus jeune de mes fils. Ni quand je me mets en sourdine parce que le bruit de fond domine. La semaine dernière, j’ai donné la panade à Vik pendant une conversation vidéo avec notre directeur des ressources humaines. Là encore, la situation n’a pas suscité l’étonnement. Les choses sont ce qu’elles sont.

Rouleaux de papier toilette et boîtes à œufs

En tant que responsable de la communication interne, ces dernières semaines ont été difficiles pour moi. Des mesures sont prises, les collègues ont beaucoup de questions et des solutions doivent être trouvées pour des circonstances sans précédent. En attendant, on s’habitue au nouveau rythme de travail et on sait à quel moment de la journée on est le plus productif. Chaque matin, je mets l’aîné de mes enfants au travail avec des bricolages que j’ai préparés la veille. Les voisins mettent de côté des rouleaux de papier toilette et des boîtes à œufs, et les déposent devant la porte. J’ai fait des stocks de peintures sur bol.com. Ce n’est donc pas le matériel de bricolage qui manque à la maison. Ainsi, je peux me remettre au travail. Entre 12h et 14h, pas de réunions. J’ai besoin de ce temps pour nourrir le benjamin, manger et préparer tout le monde pour l’après-midi. Heureusement, Vik a encore besoin de ses siestes et le soleil brille pour Wout qui aime jouer dehors. 
Pourtant, je dois souvent leur dire que maman va arriver ou qu’elle n’a pas le temps pour l’instant. Le travail continue. La flexibilité prévue par Arcadis, qui permet de répartir nos heures de travail sur toute la semaine et prendre des congés ou faire des heures supplémentaires de manière flexible  quelques heures ci et là donne quand-même une certaine tranquillité dans ces moments-là. Quand Wout viendra me tirer par la manche, je pourrai alors quand-même l’aider à mettre en place son parcours d’obstacles ou à avancer dans son jeu de construction. 

 
Homeworking

Sofie Verret

Internal Communications Manager +32 474 670 674 Posez-nous votre question
Share on Wechat
"Scan QR Code" on WeChat and click ··· to share.