Brussels Real Estate 2020

Notre City Excecutive Brussels, Oswald Verbergt, a discuté à Brussels Real Estate 2020 des opportunités de développement pour la région de bruxelles-capitale, des cas pratiques internationaux, des tendances dans l’évolution de l’environnement bâti européen et des défis actuels et futurs causé pas le changement climatique dans les domaines de la mobilité, de l’eau, des déchets et de la gestion de l’énergie.

Sustainable Cities Index

 

L’événement a commencé par la présentation du Sustainable Cities Index. Développé par Arcadis, cet indice classe 100 métropoles mondiales selon les trois piliers du développement durable : people, planet et profit. Étant donné que la comparaison de Bruxelles à des villes comme New York, Londres ou Hong Kong ne nous apprendrait pas grand-chose, il était, pour cette présentation, plus intéressant d’examiner quelques villes européennes figurant dans la liste, comme Munich, Copenhague et Prague, dont la population est comparable à celle de la région de Bruxelles-Capitale. Dans cette comparaison, Bruxelles obtient un bon résultat en ce qui concerne People et Planet. En revanche, pour le troisième pilier (Profit), Bruxelles est largement distancée par les trois autres villes. Ce pilier – qui comprend la croissance économique, l’innovation et l’infrastructure – montre les belles possibilités qui s’offrent à notre secteur pour faire progresser Bruxelles en la matière.

En savoir plus sur le Sustainable Cities Index.

 

 

L’avenir de l’environnement bâti européen

 

Les cinq tendances essentielles en matière d’environnement bâti, qui auront une incidence sur la future Europe et sont donc également importantes pour Bruxelles, sont les suivantes : le changement climatique, la rareté des ressources, les changements démographiques, l’urbanisation et l’accent mis sur la santé et le bien-être. En raison de périodes de précipitations plus longues et plus intenses, d’une part, et de pénuries d’eau, d’autre part, les villes seront confrontées au stress hydrique. La construction circulaire deviendra la norme ; nos bâtiments seront le seul stock de matériaux disponible et il sera géré via l’Internet of materials. D’ici 2050, l’Europe devrait atteindre un pic démographique, avec un plus grand nombre de personnes âgées que de jeunes et un taux de natalité en baisse. Les générations plus âgées aimeront habiter à proximité des infrastructures nécessaires, tandis que les jeunes générations voudront davantage vivre aux abords des villes, ce qui augmentera la pression sur les zones périphériques. L’ergonomie de nos outils de travail, du mobilier de bureau et de l’environnement de travail deviendra fondamentale dans la conception et la gestion des bâtiments. Notre santé et notre productivité dépendront de la température optimale, d’une lumière suffisante, d’une bonne qualité de l’air et de l’insonorisation. Des bâtiments écologiques et multifonctionnels deviendront la norme. 

Lire le rapport Future of the European Built Environment dans son intégralité. 

 

Global Cities Program

 

Afin d’accompagner les villes dans cette transition pour qu’elles deviennent plus compétitives, durables et SMART, Arcadis a lancé le Global Cities Program, un programme principalement axé sur la mobilité, la résilience et l’urbanisation. Certaines des références que j’ai mentionnées lors de l’événement concernent, pour la mobilité, l’extension du métro Nord à Bruxelles. Mais aussi trois bâtiments résistants au changement climatique : Wonderwoods à Utrecht, de l’architecte Stafano Boeri et VMSA, Mille Arbres à Paris, de l’architecte Sou Fujimoto et Oxo, et Aurore T5B à Paris, de l’architecte Kengo Kuma. La dernière référence en matière d’urbanisation que j’ai évoquée était le nouveau quartier Tolbiac-Chevaleret à Paris, construit comme une toiture au-dessus des voies et auquel Arcadis a participé dès le stade des études de faisabilité. Il s’agit là de projets innovants qui seront réalisés dans un avenir proche et qui apporteront une réponse aux défis de demain.

 

Recommandations pour Bruxelles

 

À la fin de la présentation, un certain nombre de recommandations ont été formulées sur le même thème. Dans le cadre de la mise en œuvre des ambitions pour Bruxelles, et assurément en ce qui concerne le développement des réserves foncières encore disponibles, je recommande de miser surtout sur l’accessibilité. Développer des projets multifonctionnels au-dessus ou à proximité des stations de métro existantes et nouvelles et transformer ces gares en pôles de transport. Construire au-dessus des voies ferrées est en effet la solution au manque d’espace public et de logements abordables. Enfin, pour les nouveaux projets, mettez avant tout l’accent sur la santé et le bien-être des usagers.

 

Les connaissances et compétences techniques sont disponibles. À nous d’améliorer ensemble la qualité de vie dans les villes.

 

 




Oswald Verbergt

City Executive Brussels +32 477 679 253 Posez-nous votre question
Share on Wechat
"Scan QR Code" on WeChat and click ··· to share.