Paris garde un avantage concurrentiel par rapport à Londres

Paris garde un avantage concurrentiel par rapport a Londres, mais les coûts de la construction sont élévés

Stephane Kirkland

City Executiv - Paris +33 (0)6 76 15 41 10 Posez-nous votre question

• Paris est dans le top 10 mondial 
• New York, Hong-Kong et Genève, les 3 villes les plus onéreuses du classement
• En raison du BREXIT, Londres passe de la 2ème à la 4ème place du classement
• 7 villes européennes dans le top 10 du classement

Arcadis, société leader dans le conseil et l’ingénierie de la conception, publie son rapport International Construction Costs 2017 relatifs aux coûts de construction dans les principales villes dans le monde.

Paris est à la 9ème position pour la seconde année consécutive. Si nos coûts de construction restent élevés en raison notamment de la maturité de notre marché, il n’en demeure pas moins que Paris est une ville attractive qui investit. Le Grand Paris Express, Réinventer Paris, la rénovation du quartier Clichy Batignolles sont autant de projets innovants qui ancrent Paris dans la Ville du Futur.

Paris garde cependant un avantage concurrentiel par rapport à Londres et Genève. D’un point de vue international, nos coûts restent trop élevés et pèsent sur notre économie. Pour gagner le pari du Grand Paris, nous devons être plus agressifs en termes de compétitivité sur le marché de la construction. Nous devons réduire nos coûts : libérer du  foncier, simplifier les processus d’autorisation pour les permis de construire et simplifier de manière générale notre système contractuel permettrait très certainement d’atteindre nos objectifs.

LInternational Construction Costs 2017 montre également comment chaque marché national impacte indirectement l’évolution de celui des autres pays.
Paris, capitale innovante et attractive

Avec une Europe dominée par l’austérité économique et les normes budgétaires strictes, les exemples d’investissements innovants dans les infrastructures sont rares. Cependant, à Paris où la ville a compris qu’un parc d’infrastructures innovantes était la pierre angulaire à des perspectives de croissance économique, de nombreux projets sont en cours.
La campagne « Réinventer Paris », orchestrée par la Mairie de Paris concerne 22 sites de la ville et permet de mettre en exergue des projets de rénovation urbaine à forte valeur ajoutée sociale et environnementale. Le projet « Mille Arbres », par exemple, deviendra certainement un emblème du paysage urbain parisien.

Mais c’est avec le Grand Paris Express dont la valeur du projet atteint 28 milliards d’euros qui permet à Paris d’entamer sa mue la plus importante depuis les grandes rénovations urbaines haussmanniennes. Le Grand Paris Express représente 200 kilomètres de nouvelles lignes de métro à grande vitesse et desservira 68 nouvelles stations. De nouvelles liaisons et connexions vont ainsi être développées, ce qui stimulera le développement économique et social des villes concernées.

Stéphane Kirkland, Directeur développement de l’activité Bâtiment chez Arcadis précise «Paris est une métropole mondiale très dynamique, avec une vague impressionnante de projets innovants et d’envergure. Même si Paris maintient un avantage concurrentiel en termes de coûts de la construction par rapport à Londres et Genève, nous devons poursuivre et intensifier nos efforts afin de diminuer les coûts de construction. Dans un contexte économique français qui reste précaire, c’est un enjeu national… »

Tendances générales : Une économie mondialisée où chaque situation locale a des répercussions dans les autres pays

Top 10 des villes les plus chères en termes de coûts de construction

1. New York (maintien de la position par rapport à 2016)

2. Hong Kong (+1 place par rapport à 2016)

3. Genève (+1 place par rapport à 2016)

4. Londres (-2 place par rapport à 2016)

5. Macau (maintien de la position par rapport à 2016)

6. Copenhague (maintien de la position par rapport à 2016)

7. Stockholm (maintien de la position par rapport à 2016)

8. Francfort (maintien de la position par rapport à 2016)

9. Paris (maintien de la position par rapport à 2016)

10. Vienne (+1 place par rapport à 2016)

De manière générale, les coûts de construction dans les villes restent élevés. Cependant un ralentissement de la croissance mondiale (menée par la Chine et des pays émergents tels que le Brésil et l’Arabie Saoudite) souligne des transformations profondes qui impactent les marchés mondiaux de la construction.

En un an, Londres est passée de la 2ème à la 4ème position. Cela s’explique par les variations des taux de change mais aussi par le fait que le ralentissement de l’inflation dans les villes chinoises a impacté toutes les positions du classement.

Les pays qui connaissent une expansion rapide comme les Etats-Unis, l’Inde ou l’Irlande font exception et pourraient voir apparaître une forte compétitivité des acteurs du secteur (entreprises, main d’œuvre) poursuivant ainsi la tendance observée depuis 2015.

En outre, de nombreux marchés internationaux ont permis de ralentir la hausse des coûts et ce ralentissement a, lui aussi, impacté Londres (avant le référendum du BREXIT), Hong-Kong et Pékin.

En dépit des turbulences politiques et des changements affectant les différents niveaux d’investissements dans la construction, de nombreuses zones en Europe et en Asie continuent de croître modérément avec une demande en infrastructures et des prix locaux qui ont été faiblement impactés.


Pour en savoir plus

Stephane Kirkland

City Executiv - Paris +33 (0)6 76 15 41 10 Posez-nous votre question