Qu’est-ce qui caractérise une ville véritablement durable ?

Comment les villes peuvent-elles répondre aux besoins immédiats d’aujourd’hui, tout en prenant en compte les exigences de demain ? Voilà ce qui résume le défi du développement durable des villes. Dans l’édition 2016 de son étude sur les villes durables, Arcadis part à la recherche des villes où la qualité de vie, la prospérité économique, et le respect de l’environnement sont en équilibre. Le classement fait le point sur les aspects sociaux (« people »), environnementaux (« planet »), et économiques (« profit ») dans 100 villes du monde. 16 villes européennes se retrouvent dans le top 20. Anvers est classée 29ème, Bruxelles 40ème. Comment obtiennent-t-elles ces résultats et quelles en sont les implications ?

Les villes durables placent l'humain au cœur de leurs enjeux

Découvrir les données avec des compléments d’information

Télécharger le rapport intégral (pdf)

Informations pour la presse

 

Classement des 10 villes les plus durables dans le monde :

 

1. Zurich

2. Singapour

3. Stockholm

4. Vienne

5. Londres

6. Francfort

7. Séoul

8. Hambourg

9. Prague

10. Munich

 

Qu’en est-il de la Belgique ?

Bruxelles et sa région arrivent en 40ème position dans l’étude. Notre capitale réalise un bon score sur l’item « people », avec une belle 12ème place. Cela s’explique par la relative égalité des revenus en Belgique. La Belgique, les Pays-Bas, la Suède et la Tchéquie sont les pays les plus « égaux » en termes de salaires. Dans la catégorie « planet », Bruxelles est classée 42ème. Cette mauvaise position s’explique par les faibles résultats économiques de la ville. Dans la catégorie « profit », Bruxelles est à la 66ème place, un niveau comparable à d’autres villes européennes comme Lisbonne (61ème), Lyon (68ème) et Athènes (72ème). Cette position dans le classement est causé en partie par les problèmes de mobilité de la ville : les temps de trajet en voiture sont en moyenne 70 % plus longs lors des heures de pointe (contre « seulement » 50 % à Anvers). Cela entrave la productivité. Notons que Bruxelles a marginalement moins de touristes par habitant qu’Anvers, et ces chiffres ne tiennent pas encore compte de la forte diminution du nombre de visiteurs à Bruxelles causé par les attentats de mars dernier. Mais le facteur le plus important est le taux de chômage de Bruxelles qui s’élevait au premier trimestre à 17,5 %, contre 10,8 % en Wallonie, 5,5 % en Flandre et 8,7 % dans les États membres de l’UE (données : Statbel et Eurostat). En 2015, 21,6 % des demandeurs d’emploi en Belgique résidaient dans la Région de Bruxelles-Capitale.

 

Anvers est à la 29ème place dans l’étude. La ville est proche des scores de Bruxelles dans les items« people » (11ème) et « planet » (37ème). Outre les similitudes (comme l’égalité des revenus), ces scores cachent aussi certaines différences. Ainsi, Anvers émet plus de gaz à effet de serre par habitant. Cependant, lorsque l’on évoque le « profit économique », Anvers est à la 40ème place. C’est notamment le taux d’emploi élevé qui fait le bonheur économique de la ville qui est, avec Édimbourg, la mieux classé au monde sur cet indicateur. La présence du port, un pôle d’emploi important, explique cet excellent résultat.

 

« Une certaine schizophrénie »

 

Les villes européennes sont bien classées dans l’index : Zurich arrive en tête et 16 des 20 villes les plus durables sont européennes. Certaines villes asiatiques réalisent également un bon score : Singapour (2ème), Séoul (7ème), Hong Kong (16ème), ainsi que la capitale de l’Australie, Canberra (18ème). La première place de Zurich s’explique par les résultats positifs de la ville dans les domaines de l’environnement et l’économie. Dans la catégorie« people », Zurich n’est que 27ème. Ces contrastes sont fréquents dans l’étude : Londres, en tant que centre financier, a de bons résultats pour les items économiques (3ème) et « planet » (8ème), mais est seulement 28ème dans la catégorie « people », à cause du coût de la vie élevé dans la capitale britannique. Les États-Unis quant à eux sont dépassés par le Canada, qui compte 3 des 4 villes du continent américain les mieux classées. Les villes américaines ont surtout de moins bons résultats sur les items « planet » et « people », en effet, les Etats-Unis doivent progresser sur les thèmes de la santé, des émissions de gaz à effet de serre et sur les effets du changement climatique.

 

Luc Hellemans, CEO d’Arcadis Belgique, France, Italie et Espagne : « Ce portrait de la qualité de vie des villes est un peu schizophrénique. Dans l’étude, on note qu’il est presque impossible d’obtenir de bons scores dans tous les items. La tendance générale montre que beaucoup de villes ont de meilleurs résultats sur les facteurs environnementaux et économiques que sur les facteurs sociaux. En d’autres termes, les villes riches et soucieuses de l’environnement ne sont pas nécessairement les meilleurs endroits où habiter, travailler et vivre. »

 

« La situation en Belgique est différente. Le coût de la vie peu élevé, l’égalité relative de la répartition des richesses, et les bonnes conditions sociales rendent la vie attrayante dans notre pays. Mais nous devons faire attention à notre compétitivité économique, surtout à Bruxelles. La mobilité est un facteur important pour attirer les sociétés et les collaborateurs talentueux. Et n’oublions pas que, notre capitale n’a pas encore complètement surmonté les séquelles du 22 mars dernier, et qu’il est important de refaire de Bruxelles une destination touristique attrayante. »

 

Carolien Gehrels, directeur européenne des Grandes Villes se réjouit du moment de publication de l’étude : « La Conférence des Nations Unies Habitat III, qui a lieu en octobre 2016, présentera un Nouveau programme urbain visant à guider les politiques de développement des villes à travers le monde. Dans ce cadre, notre étude sur les villes durables fournit aux autorités et parties prenantes de précieuses informations qu'elles peuvent mettre à profit pour accroître les performances de leurs villes.

 

Liens: les résultats complets de l’étude et le rapport intégral (pdf) 

Pour en savoir plus

Luc Hellemans

CEO Belgique, France, Italie & Espagne Posez-nous votre question

Olivier De Temmerman

Responsable du développement +32 475 33 98 95 Posez-nous votre question

Publications

Etude Arcadis : Sustainable Cities Index 2016

Télécharger le rapport (PDF, en anglais)

Télécharger le rapport (PDF, en anglais)